Analyse

  • Toiture
  • La structure
  • La fondation
  • La plomberie
  • L’électricité
  • Et l’isolation
Pyrite

On parle du «problème de la pyrite» pour désigner un phénomène de gonflement de certains remblais utilisés en construction résidentielle.

La pyrite, un minéral de sulfure de fer, se retrouve dans plusieurs formations rocheuses, dont des schistes argileux (shale), une roche sédimentaire tendre ressemblant à l'argile, qui ont pu être utilisés comme remblais sous les dalles de fondation des sous-sols et des garages. Sous certaines conditions spécifiques, l'humidité et l'oxygène provoquent l'oxydation de la pyrite. La réaction chimique qui s’en suit provoque le gonflement du remblai susceptible de faire lever la dalle de béton.

Ref.: www.consommateur.qc.ca

Ocre Ferreuse

En présence d’eau du sol, le fer réduit s’oxyde lorsqu’il pénètre dans le drain, formant une boue d’hydroxyde de fer qui bouche le drain progressivement.

Ce dépôt apparaît d’abord sur la face interne de la jonction de deux sections de drain en terre cuite. Éventuellement, ce dépôt peut s’étendre au point de boucher complètement le joint. Ce composé bouche les orifices des drains en plastique, colmate tous les types d’enveloppes filtrantes fabriquées actuellement. Il se présente sous forme de dépôt de couleur rouille à la sortie du système de drainage.

Ref.: www.omafra.gov.on.ca

 
 

 
Radon

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle qui provient de la désintégration de l’uranium présent dans la croûte terrestre. On le trouve partout à la surface du globe bien que sa production et, par conséquent, sa concentration ne soient pas uniformes. Le radon est inodore, incolore et sans saveur. Il est donc impossible de le détecter par les sens.

Que votre maison soit neuve ou vieille, le radon a tendance à s’accumuler dans les pièces les plus basses et les moins ventilées des habitations, au sous-sol par exemple, où il peut atteindre des concentrations élevées.

Le gaz peut s’infiltrer dans une maison par différents endroits :

  • Les fissures des murs de fondation
  • Entre les dalles de plancher
  • Les planchers en terre battue
  • Les joints de construction
  • Les ouvertures autour des conduits d’évacuation (ex. : raccords de tuyauterie), les écarts autour des tuyaux de branchement et les montants de support
  • Les vides sanitaires, les siphons de sol et les puisards

La seule façon de savoir si vous avez un problème de radon dans votre maison est donc d’en mesurer la concentration.

Ref.: www.pq.poumon.ca - www.hc-sc.gc.ca

Vermiculite

La vermiculite est un minerai dont la teinte varie de l'argent-or au gris brun. Elle est plate et brillante à l'état naturel.

Lorsqu'elle est chauffée à environ 1 000 °C, elle éclate (ou se gonfle), ce qui crée des poches d'air. C'est cette propriété, combinée au fait qu'elle ne brûle pas, qui a fait d'elle un matériau adéquat pour l'isolation. La vermiculite ne constitue pas en elle-même un risque pour la santé. Toutefois, certains isolants de vermiculite contiennent des fibres d'amiante, lesquelles peuvent entraîner des problèmes si elles sont inhalées. Tant que ce type d'isolant de vermiculite demeure bien en place derrière des murs intacts ou dans les greniers et n'est pas aéroporté, il ne devrait pas y avoir lieu de s'inquiéter.

En fait, c'est l'isolant ZonoliteMD Attic Insulation qui suscite des préoccupations. Cet isolant était vendu au Canada sous le nom de ZonoliteMD, et la vermiculite qu'il contenait provenait de la mine Libby située au Montana, aux États-Unis. Cette mine renfermait un dépôt naturel d'amiante, ce qui a eu pour effet de contaminer la vermiculite qui y était extraite.

La vermiculite issue de la mine Libby n'est plus sur le marché canadien depuis plus de dix ans. Les isolants de vermiculite vendus au Canada avant 1990 ne contiennent pas tous des fibres d'amiante. Toutefois, si vous croyez que votre maison pourrait être isolée avec de la vermiculite, il est raisonnable de croire que celle-ci est peut-être contaminée par de l'amiante.

Moisissure et Humidité

La moisissure fait partie de la vie de tous les jours. C'est à cause d'elle que la nourriture se gâte, que les feuilles se décomposent et que les morceaux de bois laissés sur le sol pourrissent. Les taches noires veloutées que l'on observe sur le bord d'une fenêtre humide sont aussi de la moisissure. De plus, le papier ou les tissus entreposés en milieu humide prennent une odeur de moisi attribuable à l'action de la moisissure.

Les moisissures sont toutefois indésirables lorsqu'elles prolifèrent là où nous ne le souhaitons pas, comme dans les maisons. Au Canada, on en a relevé plus de 270 espèces à l'intérieur des habitations et les moisissures trouvées à l'intérieur peuvent être différentes de celles qui croissent à l'extérieur sont toutefois indésirables lorsqu'elles prolifèrent là où nous ne le souhaitons pas, comme dans les maisons.

Ref.: www.hc-sc.gc.ca/

FacebookLinkedinTwitter - Alain BoucherBNI Connexion
C.E.B.R.Q. © 2010-2013 - Tous droits réservés, une création de www.ms3d.ca